étymologie des espèces des genres Geotrygon et Zentrygon

Colombes et tourterelles exotiques

Notre forum s'adresse essentiellement aux éleveurs. Nous souhaitons offrir des informations utiles ; mettre en relation les passionnés. Les oiseaux de compagnie font l'objet d'autres forums plus spécialisés que le nôtre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
~~~~ N'oubliez pas de vous présenter ~~~~ Pensez à vous inscrire sur l'annuaire et sur la mappemonde ~~~~

Partagez | 
 

 étymologie des espèces des genres Geotrygon et Zentrygon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mbumb
Modérateur


Nombre de messages : 2970
Age : 59
Localisation : France - Bouches du Rhône
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: étymologie des espèces des genres Geotrygon et Zentrygon   Sam 7 Aoû 2010 - 17:19

Avec les GEOTRYGON,
on reste dans un groupe de colombes terrestres (geo-) mais localisé dans les Grandes Antilles et l’Amérique latine,  -trygon est une des cinq appellations grecques de columbidés (phassa – peleias –trugon – oenas – phaps)
Depuis 2013, ce groupe a été scindé en deux genres : Geotrygon et Zentrygon, ce dernier regroupant des espèces intermédiaires génétiquement entre les Zenaida et les Geotrygon, d’où la composition du nom de ce nouveau genre Zen-Trygon !

En anglais ce sont des Quail-Dove, soit des "pigeons cailles", et en espagnol des Paloma perdiz, des "colombes perdrix", ce qui nous renseignent sur la morphologie ronde et trapue de ces espèces essentiellement terrestres (erdtaube, "colombe de terre" en allemand) !
Parmi les 16 espèces, seules quatre se rencontrent en élevage, et encore... bien rarement :


Geotrygon chrysia : Colombe à joues blanches

photo Dominic Sherony licence Creatives Commons
chrysia : de chryseus (doré).
C’est une colombe brillante (Glanz erdtaube) en allemand, surnommée également Colombe chamarrée, pour ses teintes mordorées. On la trouve aux Bahamas (Bahamataube) et au Sud de la Floride (Key West Quail-dove). Bien sur, elle montre des marques blanches sur les joues, d’où son nom de "colombe  à jugulaire" (Perdiz Barbiquejo) mais tout comme sa cousine « à moustaches » et bien d’autres Geotrygon!


Geotrygon montana : Colombe rouviolette

photo Pierre de Chabannes avec son aimable autorisation
montana : des montagnes, en latin
rouviolette : composition de deux teintes, caractéristique de l’oiseau, qui entre aussi (Rote, rouge, Ruddy, rousse), dans son nom en allemand comme en anglais, ou simplement Rouge de Cuba, ancienne (et toujours usitée) désignation en français…Un grand dimorphisme sexuel permet de constituer des couples facilement...


Geotrygon mystacea : Colombe à croissants

photo Patrick Asselin de Beauville avec son aimable autorisation
mystacea : à moustaches, ce qu’affirme aussi le nom allemand (Schnurrbart Erdtaube)
à croissants : évocation de la forme des marques blanches sur les joues… dessinant des …moustaches, ou les brides d’un harnais (Bridled Quail-Dove) !  Elle se rencontre à la Martinique (Paloma-perdiz de Martinica).


Geotrygon versicolor : Colombe versicolore

photo Pierre de Chabannes avec son aimable autorisation
versicolor : de couleur chatoyante, bigarrée.
Elle semble porter une huppe (Crested Quail Dove) et vit uniquement en Jamaïque (Jamaica Erdtaube, Paloma-perdiz Jamaicana). La plus commune des Geotrygon en élevage...


Dernière édition par mbumb le Dim 19 Juin 2016 - 9:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
mbumb
Modérateur


Nombre de messages : 2970
Age : 59
Localisation : France - Bouches du Rhône
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: étymologie des espèces des genres Geotrygon et Zentrygon   Mer 19 Juin 2013 - 18:29

et quelques espèces de Geotrygon ou Zentrygon rares ou exceptionnelles en captivité (voire inconnues !)

Zentrygon (Geotrygon) linearis
 
: Colombe bridée
linearis
 : ligné, pour décrire la fine bande noire, tel une bride, qui joint le bec à la nuque, via son œil clair (Lined Quail-Dove, Streifentaube, Paloma-perdiz Embridada). Cette ornementation, ainsi que la bande de gorge marquée, se retrouve sur de nombreuses autres espèces...
Zentrygon (Geotrygon) frenata : Colombe à gorge blanche

Photo Lip Kee, licence CC
frenata : relatif à des rênes, encore un terme pour désigner cette ligne noire si commune aux Geotrygon (Zügeltaube). Sinon on relève sa gorge blanche (White-throated Quail-Dove, Paloma-perdiz Gorgiblanca,) ou sa face rosée (Tortora quaglia facciarosata).
 


Geotrygon violacea : Colombe à nuque violette
violacea
 : toutes les langues s’accordent sur sa couleur violette (Violaceous Quail-Dove) Bischofstaube, Paloma-perdiz Violácea ) qui évoque même un évêque en allemand (Bischofstaube) !

Geotrygon caniceps : Colombe de Gundlach

Photo Ross Tsai licence CC
caniceps : à tête grise, c’est le seul geotrygon à présenter une tête grise unie... (Grey-fronted Quail-Dove)
Gundlach 
: en hommage à Johann Christophe Gundlach (1840-1896), ornithologue allemand (Gundlach-Taube) résident à Cuba. C’est d’ailleurs une colombe endémique à Cuba et classée « Vulnérable » par l’UICN.

Zentrygon (Geotrygon) lawrencii : Colombe de Lawrence

photo Dominic Sherony, licence Creative common
lawrencii : encore un hommage à Georges Newbold Lawrence (1806-1895) ornithologue américain (Paloma Perdiz de Lawrence). Son dos violacé est souligné en anglais (Purplish-backed Quail-Dove) et en allemand (Purpurrückentaube).

Zentrygon (Geotrygon) carrikeri : Colombe de Tuxtla
carrikeri
 : en hommage à Armstrong Carriker (1879-1965), ornithologue américain et collecteur au Costa Rica, au Mexique... et justement à Veracruz (Veracruztaube, Paloma-perdiz de Veracruz) et à Tuxla (Tuxtla Quail-Dove). La plus menacée des Geotrygon, cette espèce est accompagnée par un programme de protection et d’élevage local soutenu par AZ-AEZ-IG Wildtauben.



Geotrygon veraguensis : Colombe de Veragua
veraguensis : de la region de Véragua, province du Panama. En anglais on préfère souligner la couleur vert olive de son dos (Olive-backed Quail-Dove)



Zentrygon (Geotrygon) albifacies : Colombe des nuages

Photo Jorge Montero licence CC
albifacies : de albi- (blanc) et –facies (face, figure), donc un oiseau à face blanche (White-faced Quail-Dove, Paloma-perdiz Cariblanca). Elle fréquente les forets humides d’altitude en Amérique centrale (Cloud forest, ou fog forest) ce qui justifie son appellation française : colombe des nuages ! En allemand Sclatertaube, on rappelle son découvreur, Philippe Sclater (1829-1913), ornithologue anglais, qui nomma aussi des perruches moineau (Touï de Sclater)

Zentrygon (Geotrygon) chiriquensis : Colombe de Chiriqui

photo Pierre de Chabannes avec son aimable autorisation
chiriquensis : de la région de Chiriqui, province du Panama. Là pas de complication, tout le monde s’accorde sur son origine  (Chiriqui Quail-Dove, Chiriquitaube,  Paloma-perdiz de Chiriquí)

Zentrygon (Geotrygon) costaricensis : Colombe du Costa Rica
 
Photo Stongey, licence CC Wikimedia
costaricensis : là encore, pas d’ambigüité, elle est native du Costa Rica. (Costa-Rica-Taube, Paloma-perdiz Costarricense). Elle possède un front de couleur chamois : Buff-fronted Quail-Dove.
 
Geotrygon saphirina
 : Colombe saphir

photo Muray Cooper, licence Creative common
saphirina : sa couleur la distingue avant tout : elle est saphir (Sapphire Quail-Dove Saphirtaube, Paloma-perdiz Zafiro) évoquant le bleu de cette pierre précieuse éponyme. Elle est classée comme « Vulnérable » par l’UICN.

Zentrygon (Geotrygon) goldmani : Colombe de Goldman
goldmani
 : toujours des honneurs (Goldmantaube, Paloma-perdiz de Goldman), celui-ci au Major Edward Goldman (1873-1944) collecteur américain spécialiste en ... mammifères ! On notera aussi sa couronne rousse : Russet-crowned Quail-Dove.
 
Geotrygon leucometopia
: Colombe d’Hispaniola
leucometopia
 : du grec leicometopos (avec un front blanc), caractère repris dans les autres langues (White-fronted Quail-Dove, Weißgesichttaube, Tortora quaglia frontebianca).   Localisée en République dominicaine seulement, notre oiseau a conservé la désignation attribuée par Christophe Colomb à cette ile (hispaniola) lors de sa découverte (la Nouvelle Espagne ! ) 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
étymologie des espèces des genres Geotrygon et Zentrygon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» étymologie des espèces du genre Geotrygon
» étymologie des espèces des genres Gallicolumba et Alopecoenas
» étymologie des espèces du genre Turtur
» étymologie des espèces du genre Claravis
» étymologie des espèces du genre Geophaps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colombes et tourterelles exotiques :: Geotrygon. Zentrygon. :: Expériences d' élevage .-
Sauter vers: